You are here

  • thumbnail
Series:
Editor / Label:
Stock: 3 / Price: 5.00€

La 5e couche #2

29,7 X 42 cm, 52 pages, une couleur (bleu)

Parution: 01 Février 1994

Au mois de février 1994, paraît le deuxième numéro du collectif La Cinquième Couche. Le premier numéro devait-être la trace unique du travail de quelques condisciples, lassés de voir leurs travaux systématiquement rangés dans des tiroirs. L'exposition au Centre Wallon d'Art contemporain, notre performance à la journée de l'Image et la nécessité de conserver un moteur à notre création, une fois les études achevées, eurent tôt fait de nous convaincre de l'opportunité de commuer notre association d'un jour en un groupe permanent. A l'époque, nul ne parlait d'"indépendants" et moins encore de "mouvement". Aucun support ne permettait alors d'expérimenter des formes nouvelles. Les revues subsistantes (Tintin et A Suivre, en gros) n'étaient pas prêtes à accueillir les travaux d'auteurs frais émoulus d'écoles d'art.

Puisqu'il nous fallait, impérativement, poursuivre notre travail, puisqu'il n'était pas question de correspondre aux prescriptions des grands éditeurs et puisque l'isolement risquait de nous décourager de toute création, tôt ou tard; et puisque, tant qu'à faire, dès lors que nous étions nos propres directeurs de publication, nous jouissions de la plus totale liberté artistique, on décidât de créer un support hors-normes, propre à montrer les travaux les plus expérimentaux. On voulut, avec ce numéro deux, montrer tout ce que la mise en page permetait d'expressivité. Plusieurs d'entre-nous, Michel Squarci en tête (notre "chef de maquette" pour tous les numéros qui ont suivi), étaient alors férus de graphismes, et plus particulièrement d'une revue américaine de graphisme d'avant-garde : Emigre (influencée par le Bauhaus, De Stijl et El Lisitski). On se souvient d'Emigre, aujourd'hui, pour ses caractères typographiques novateurs, devenus des classiques (Citizen, Matrix, Template gothic...)